Prologue


Voici le prologue de Manipulation. Bonne lecture !




       Nous sommes en 2004. Entre deux champs, dans une grange, de la musique résonne. Un groupe de jeunes s'entraîne, s'exerce sur des instruments de musique. Ils ont économisé depuis qu'ils étaient petits pour s'acheter ces instruments. Il y a eu bien sûr l'aide de leurs parents. Tommy, par exemple, le fils de l'exploitant agricole auquel appartient la grange, a reçu 50$ par mois depuis sa naissance. Sachant qu'il a maintenant 23 ans et demi, il a en tout reçu 14.100$ de ses parents. Ajouter à ça l'argent des grands parents... Il a pu s'acheter néanmoins difficilement une batterie, étant d'un naturel dépensier, et devant payer aux jeunes filles des boissons, des restaurants, des cadeaux pour enfin s'offrir leurs faveurs. Il n'avait pas un physique très attrayant, bien que son sourire lui fasse un certain charme. Il était celui des quatre qui avait eu le plus de mal pour obtenir son inscription à l'université de San Diego. Cette université réputée avait été le but depuis leur enfance des quatre amis. Tommy n'avait réussit que grâce à l'aide répétée et continue du chanteur Mick' et du bassiste Joe. Le quatrième avait lui aussi eu des difficultés, Lùca, mais avait réussit finalement à utiliser les bonnes méthodes pour apprendre. Mick', ou Mickey avait été le "frère d'accueil" de Lùca. Celui-ci en effet avait été adopté.

      Neuf mois avant la naissance de Lùca, Mandolinà, une jeune mexicaine de 16 ans, traversa avec son frère la frontière entre le Mexique, son pays d'origine, et les Etats-Unis d'Amérique. Seulement, les passeurs voulaient plus, toujours plus. Ainsi, Mandolinà dût donner son corps pour calmer les passeurs. Etant pieuse catholique, et ne voulant pas garder cet enfant qui représentait pour elle le pire moment de sa vie, elle accoucha dans un orphelinat, raconta son histoire et abandonna son bébé après lui avoir affublé d'un prénom "Lùca". Lùca, c'était le nom du frère de Mandolinà qui, peu après la conception du bébé avait été chez les passeurs avec une arme, mais s'était fait tué. Mandolinà, qui après avoir perdu sa virginité, son innocence, et son protecteur de frère ne put finalement que donner naissance à ce bébé et aller se jeter dans la mer du haut d'une falaise. Lùca n'eut jamais de nouvelles de son père biologique.

      A 6 ans, une famille d'accueil voulut bien de lui. Il ressemblait beaucoup à son père, presque entièrement. Ses cheveux blonds avec des racines sombres tombaient sur son cou. Ses yeux bleus venaient de sa mère. Dès son adolescence, il s'était inscrit avec Mick' dans un club de musculation où tous les deux s'étaient entraînés pour "plaire aux filles". Lùca ne serait surement jamais inscris si Mickey ne lui avait pas proposé. En effet, il n'avait pas les mêmes goûts que cette famille d'accueil mais comprenait qu'ils avaient été et qu'ils étaient très généreux avec lui, et qu'ainsi il se devait d'être le moins embêtant possible, et qu'il devait par dessus tout bien s'entendre avec son "frère adoptif". Il n'était néanmoins pas du même monde qu'eux. Son père n'était pas cadre d'une grande société - quoique finalement les passeurs font partie d'une grande entreprise - et sa mère n'était pas avocate. Mais sa non-éducation lui avait appris quelques choses. Il devait se montrer discret, ne pas attirer l'attention sur lui. Si ses talents n'étaient pas vraiment exploitables et s'ils étaient susceptibles de provoquer de la jalousie, il ne devait pas les montrer. Ainsi, il ne montra pas de son enfance à quel point son oreille était musicale. Seul, dans sa chambre, à 13 ans, il commença à apprendre comment placer des notes, etc... A 15 ans, il composait des chansons, sans en écrire les paroles. Il avait deux ans de plus que Mick'. Pourtant, il l'avait vite "rattrapé". Tout d'abord, il n'était allé qu'un an plus tard en âge que les autres dans le système scolaire. Ensuite, il avait doublé sa première année. Et puis depuis, il n'avait pas quitté la petite bande d'amis. C'est pour ça que ce ne fut qu'à 16 ans qu'il prit pour la première fois une guitare dans ses mains. Elle était sèche, et arriva tout de suite à l'apprivoiser. Néanmoins, il savait que jouer superbement de la guitare sur la guitare de son petit frère risquait, si c'était devant quelqu'un qu'ils connaissaient, de provoquer une jalousie. Aussi, il n'en fit rien, et ne joua que lorsqu'il était seul, éloigné du moindre son. C'est ainsi que le découvrit Mick', alors que celui-ci avait 16 ans. Le brun aux cheveux courts, à la grande surprise de Lùca n'eut pas une once de jalousie. Au contraire, il était fier, et très heureux. Il avait en effet le projet de former un groupe avec sa bande d'amis, et il n'était pas bon pour jouer de la guitare. Lùca fut donc recruté, on le confronta avec une guitare electrique, et il l'apprivoisa, elle aussi, en quelques semaines.

       Durant plusieurs mois, ils ne jouaient que des reprises, aucun ne sachant - officiellement - composer des chansons. Ils se disaient que s'ils jouaient bien, des auteurs composeraient pour eux. Lùca était assis entre deux chaises. Soit il avouait à tous qu'il savait composer, ils pourraient peut être décoller, faire des concerts originaux, pourquoi pas un disque. Lùca était sûr qu'ils étaient un bon groupe. Son oreille musicale ne le trahissait pas, il y avait d'excellents musiciens, et un chanteur avec une voix maléable et toujours dans le ton. Pris de folie créatrice, il composa plusieurs albums durant les débuts du groupe. Un nom avait été trouvé: "What I Found Inside of Me". Aucun texte, par contre, seulement de la musique. Mais sa musique avait un sens, elle représentait leur groupe. Mais s'il avouait, Mickey serait surement jaloux et une sorte de reconnaissance s'installerait de la part du groupe sur Lùca, alors qu'il n'en avait nullement besoin. Il ne savait pas tellement quoi faire. Soit, et c'est ce qu'il fit, il ne disait rien pour éviter que les relations fraternelles ne se refroidissent...

       Évidemment, on ne peut pas cacher autant de paperasse à une mère, adoptive ou non. Aussi, elle les trouva en fouillant un peu à la recherche de chaussettes dépareillées. Elle qui n'était qu'avocate put trouver parmis ses clients facilement un musicien et lui montrer les compositions. Celui-ci déclara tout de suite que c'était de l'art. Même si cet homme était un peu simple d'esprit, il était tout de même un vrai artiste, et la mère de Mickey ne put que ranger les feuilles et réflechir. Ses garçons répétaient beaucoup, mais toujours des reprises. Pourquoi ces créations qui étaient originales d'après son client, si ce n'était pas pour le groupe ? Elle décida d'aller voir et d'aller parler au propriétaire des compositions. Elle le vit en tête à tête, préferant lui parler ainsi, au cas où il y aurait un problème entre lui et Mickey. En effet, il y en avait un, mais si risible, La mère des deux garçons rit d'un son argentin. Lùca fut quelque peu gené par cette effusion, mais sa mère adoptive le rassura. Elle lui dit que ce devait être les nerfs, mais que surtout, elle s'était imaginé bien pire. Aussi, elle lui conseilla d'en parler sincèrement et franchement à Mickey, et que s'il ne comprenait pas, ce serait sa faute à lui. Lùca, bien que peu rassuré, décida d'écouter la femme qui l'avait elevé. Il alla voir donc son frère adoptif et lui expliqua son point de vu. Certes, au début, Mickey semblait très obtus, mais quand il vit les compositions, ses derniers remparts de jalousie fraternelles s'échappèrent. Il revit toutes les compositions de Lùca, y apportant d'autres idées, vérifiant certaines notes qu'il trouvait moins bonnes, mois bien associées. Ainsi, aux autres du groupe, Lùca insista pour que les compositions soient vues comme un résultat de leur travail. Surtout que c'était Mickey qui, ensuite, avait trouvé des textes. Il était bien plus poêtes que Lùca.

       Ainsi ils purent démarrer localement en insérant dans leurs petits concerts quelques chansons originales. Toutes furent très bien accueillies par le publique qui découvrit leur véritable esprit, non plus, comme avant, tiré de toutes sortes de chansons. Ils étaient encore un groupe local, connu à San Diego, lorsque l'éblouissante femme ouvrit la porte de leur local. Elle avait des cheveux noirs qui s'opposaient totalement à sa peau d'ivoire, ce teint noir et blanc recouvrant toute parcelle de son corps, excepté ses yeux. Ses yeux étaient rouges vifs, rouge sang. Elle ne fit aucun bruit en arrivant, puis fit grincer la porte, et enfin se déplaça silencieusement jusqu'au premier musicien. Ensuite, ce fut rapide. Un à un, ils tombèrent, la musique s'arrêtant petit à petit. Le petit bout de femme, toujours en silence, mordait le cou d'un des musiciens si rapidement qu'il n'avait pas le temps de crier sa douleur que déjà le prochain été mordu. Ils s'effrondèrent tous, ravagés par la douleur immense qui se répandait de leur cou jusqu'aux plus confins des endroits sur leur corps sains de jeunes hommes.



N'oubliez-pas de laisser vos commentaires à la suite et de voter au sondage concernant le prologue là [Sondage Fini]
Merci

Résultats du sondage:
A la question "Comment avez-vous trouvé le prologue ?" :
5 lecteurs (84 %) ont répondu: « J'aime le style et veux un suite !
1 lecteur (15 %) a répondu: « Ca ne m'a pas convaincu, mais je lirai la suite, au cas où...

Merci à tous pour avoir voté. J'espère que le 1er chapitre vous plaira autant/plus !

P.S.: vous pouvez continuer à commenter le prologue dans le Livre d'Or.



 

Commentaires (5)

1. soupy ; 08/02/2010

j'aime (: constructif n'est-ce pas ? :D
non mais on commence a prendre un peu de l'histoire des persos au fur et à mesure. on comprends les relations entre les persos tout au long. j'aime beaucoup le style, et la chute est inattendue, et on n'en sait que le début, ce qui est pas mal. j'aime bien, et je vais lire de suite le chapter one (:

2. Focus+ (site web) 25/01/2010

Merci beaucoup Sally-la-Sainte !!! Je suis content de tes remarques, ça fait toujours autant plaisir de voir de nouveaux lecteurs <33

En espérant que tu viennes lire et commenter régulièrement,

Flo-aux-chevilles-obèses.

3. Lou AKA Saint Sally ^^ 25/01/2010

C'est prometteur, je lirai la suite.
Je crois que mon mono-neurone m'a permis d'apprécier le prologue comme il se devait, mais là il doit se reposer un peu. Il reviendra pour un commentaire d'autant plus inutile sur le Chapter One (hé il gère encore deux mots d'anglais !)

Honnêtement, même quand on a lu d'où te vient ton inspiration on ne s'attend pas à la chute et je trouve ça très appréciable.
Bon c'est bon, j'arrête de faire la lèche-botte xD je suis pas mal dans ce rôle quand même non ?

Non mais c'est sympa x)

4. Focus+ (site web) 20/01/2010

Ahhh, un premier comm' ici !! En même temps, j'ai activé les commentaires que récemment...

Heureusement que tu n'as pas approfondis, parce que je crois bien qu'il y a des fautes (de frappe exclusivement je crois) dans le prologue... Il faudrait que je prenne le temps de le relire, mais je déteste vraiment la relecture --' J'irai surement faire ça sur bonpatron demain...

Merci en tout cas, aussi parce que tu confirmes que ça introduit bien ^-^ C'est le but ! (;

Merci encore pour les trois comms, et désolé pour l'heure, je pensai pas que ça te réveillerait (a)

5. Héloïse 20/01/2010

Voilààà je te laisse un com... Salaud va de me réveiller à une heure pareil >_>'

Je t'ai déjà dis que j'adorais ton style d'écriture? Ben maintenant tu le sais lol... N'empêche que je l'avais déjà lu, et que j'ai pris plaisir à le relire (ou plutôt survoler? o_O' Oui je suis flemmarde xD)... On en apprend pas mal sur les personnages, Mickey, Lùca. Enfin comme tu dis c'est nécessaire pour la suite :D Que je vais lire de ce pas :P

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Top partenaires

Doomby Dazzling Best RPG Vampire's Dawn Fanfic-Art
Belle Perle Argentée Cutly Deathly Hallows RPG Abbey Road 269 Point your pen
Fascination RPG Twilight Passion Fun Paradise Glimpse of Heaven Sandy Claws

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×